La plateforme infinite RPG fermera à partir de novembre 2019. En savoir +
{{{$data->nom}}}

Réseau Royal

Scène libre : Prise de contact

Cette scène libre est archivée.

Créer une scène libre

RP posté le

Quand il est rentré chez lui après l'émeute à Versailles, Thomas s'est effondré sur son lit, épuisé : il n'avait pas encore pu se reposer après la longue nuit qu'il a passée à effacer ses traces sur Réseau Royal grâce aux accès que lui a transmis Marc Sallemont.

Il vient de se réveiller, et il reste allongé dans son lit, les yeux grands ouverts, tourmenté par l'indécision. Il a traversé la journée de la veille dans une sorte de brume : les événements se sont enchaînés sans qu'il pense au lendemain. Mais ça y est, le jour suivant est venu, et maintenant, il doit décider ce qu'il va faire.

Les plans qu'il avait construits avec son mentor se sont effondrés : il croyait qu'en ce jour, il se tiendrait aux côtés du fondateur de Réseau Royal tandis que ce dernier serait couronné souverain de la France.

Sauf que ça n'arrivera pas...

Que doit faire Thomas désormais ? Renoncer à sa lutte ?

J'en serais incapable après tous les efforts que j'ai fourni pour la cause...

Mais continuer à remuer le pays est devenu bien plus dangereux. Désormais, Louis XX n'est plus ignorant de ce qui se trame contre lui, et la police va rechercher activement ceux qui ont pris part au complot contre lui. Thomas sait que s'il est pris, c'est la prison ou la mort qui l'attendent.

Mais si je renonçais à me battre, ne serais-je pas mort à l'intérieur ?

Il sait qu'il doit prendre plus de précautions désormais. Mais il se dit qu'avec les accès que lui a fourni Marc Sallemont, il a une longueur d'avance sur ceux qui se mettront à sa recherche. Il peut effacer ses traces à mesure qu'il les crée. Il n'est pas obligé de découvrir sa véritable identité.

Bien sûr, le risque zéro n'existe pas, mais continuer à agir dans l'ombre ne serait pas suicidaire... du moins, je ne peux que l'espérer.

Alors il se lève, déjeune rapidement et s'installe devant son ordinateur. Il ouvre Réseau Royal et parcourt des profils rapidement, à la recherche d'une personne intéressante à gagner à sa cause. Des militants, il en recense déjà des dizaines sur le tableur qu'il tient scrupuleusement à jour, mais il n'en aura jamais assez, il le sait.

Rapidement, son attention s'arrête sur un profil tout à fait atypique. Celui de Virgile de la Fare, de toute évidence noble, mais classé au statut Poussière sur Réseau Royal.

C'est très étonnant. S'il avait commis une infraction méritant une telle dégradation, il aurait dû perdre son titre par la même occasion. Ce qui laisse supposer... que ce statut est un choix de sa part ?

Thomas hausse les sourcils. Pour avoir passé quelques semaines rangé parmi les Poussières, il sait à quel point ce type de compte peut être frustrant. Les fonctionnalités accessibles y sont très restreintes, et tout est fait pour que ceux qui se trouvent relégués à un tel statut sentent bien qu'ils font partie de la lie de la société. Il a du mal à concevoir que quelqu'un ait pu choisir une telle situation.

Mais c'est justement parce que c'est un cas atypique qu'il peut cacher quelque chose d'intéressant...

Sa cible déterminée, Thomas hésite sur la manière de l'atteindre. Il a passé une nuit entière à se débarrasser de ses faux comptes, mais il n'est pas totalement à l'aise avec l'idée d'agir à partir de son profil réel désormais. Certes, il a hérité de Marc Sallemont le pouvoir d'effacer les conversations de la base de données du site, mais il a conscience qu'agir à visage découvert est périlleux.

Il a soudain une idée. Il a accès aux identifiants de connexion de tous les utilisateurs de Réseau Royal : il existe une petite proportion d'entre eux, faible mais réelle, qui ne consulte le site que très occasionnellement.

Si j'emprunte leur profil pour une heure et que j'efface toute trace de mon passage ensuite, ils ne se rendront compte de rien, et moi, je serai protégé. De plus, comme il s'agira de profils réels, ce seront leurs détenteurs qui seront les premiers suspects si leur activité attire l'attention de la police.

Thomas passe ainsi une dizaine de minutes à sélectionner le candidat idéal ; il le trouve finalement en la personne de Patrick Lafont, un féru de randonnée en fin de trentaine qui semble délaisser son compte à chaque fois qu'il part en voyage.

Et il est parti pour faire la traversée de l'Afrique, selon les dernières informations postées sur son mur. Il ne se connectera pas avant plusieurs mois au moins.

En quelques manipulations, Thomas couvre son IP pour la remplacer par celle utilisée généralement par Patrick, puis se connecte au compte de ce dernier. Enfin, il ouvre la messagerie et commence à rédiger quelques lignes à l'attention de Virgile, afin d'appâter ce dernier tout en tâtant le terrain.

[Bonjour Virgile, c'est un choix courageux que le statut Poussière au vu de votre naissance.]

Thomas ferme la fenêtre pop-up qui s'ouvre quand il appuie sur le bouton d'envoi, lui rappelant le rang de son interlocuteur sur Réseau Royal et lui demandant de confirmer qu'il souhaite bien le contacter. Il reste ensuite sur la messagerie, prêt à réagir rapidement si Virgile lui répond, ou à effacer toute trace des quelques mots qu'il a envoyés le cas échéant.

2
Invité
Invité a commenté :
Excuse moi , si je mets un peu de temps à répondre , mais j'ai un contexte chronologique à envisager . Dépendant de la sortie à la foire et de ce qui va se passer ensuite.
Publié Mon, 11 Jun 2018 21:31:29 +0200
Versipellis
Versipellis a commenté :
Aucun problème, je ne suis pas pressée !
Publié Tue, 12 Jun 2018 09:23:37 +0200

RP posté le

A l'aube d'un nouveau jour , au firmament d'un esprit reposé, après une fin de journée et une soirée dans un espace de mélange et d'élans festifs . Il est venu le moment de reprendre cours avec son habitude , même si dans le présence jour , la routine est rompu par la cisaille des événements de la veille.

Là il n'est nullement question de débats sur des élans ou des ébats avenus ou rêvés. Il est bien question de politique et des émeutes de Versailles et des légers problèmes techniques et d'intendance du palais. Si on en juge par la teneur des différents sites, blogs et autres sur la toile et le RR.

Tout semble minimisé dans la presse consensuelle et monarchique. Virgile juge le mal plus profond et plus pernicieux , toutefois il s'en formalise pas , des siècles de royauté et d'absolutisme ne peuvent cacher les imperfections du monde et là il semble que le worm est dans la matrice , si on en juge que le sondage sur le RR est toujours en place. Puis une autre information remonte des profondeur du web , c'est que l'agitation et la répression a été plus intense en province...

Il ouvre son ordinateur dédié au paraître et à sa petite personne de facétie , il ouvre un instant son profil sur le Réseau Royal et tombe sur le petit onglet qui clignote.

"Patrick Lafont vient de vous contacter, désirez-vous entamer une conversation avec lui?"

Comme Virgile n'est pas dans son centre stratégique , mais dans sa maison de Plaisir. Il n'a pas toute la batterie de clavier et d'ordinateurs pour faire des recherches précises et poussées sur le candidat à une conversation. Il n'est pas non plus démunis , ce qui lui permet de faire un traçage , il apprend qu'en ce moment le P Lafont est en trek dans l'Asie du sud-est et que l'IP utilisée est celle de son domicile.

Ce fait éveille la curiosité de Virgile , dans la logique qui est la sienne , il aurait même pas pris la peine de répondre. Dans ce cas de figure , il y a deux possibilité , c'est les agents royaux qui tentent de le localiser et de l'harponner ou c'est une tentative d'un contact par un clonage d'IP. Dans les faits ça peut être qu'amusant. alors il fait jouer ses doigts sur le clavier qui est l'infime part sociale de son profil.

[Bonjour Patrick, poussière ne peut que s'élever au souffle d'un courage et naissance ne fait pas l'homme.]

Il laisse la fenêtre de conversation ouverte , juste pour faire croire qu'il n'a rien à se reprocher ou qu'il est naïf.

0

RP posté le

Thomas doit attendre quelques minutes avant de recevoir une réponse de Virgile, mais elle finit par venir :

[Bonjour Patrick, poussière ne peut que s'élever au souffle d'un courage et naissance ne fait pas l'homme.]

Bon... C'est indéniablement lyrique, mais en tout cas, je ne décèle pas d'hostilité dans ces quelques mots. Au contraire, c'est plutôt une opinion peu conventionnelle qui est exprimée... C'est de bon augure pour la suite.

Le jeune homme se détend un peu, mais il doit se creuser la tête pour déterminer comment continuer la conversation : la phrase de Virgile appelle en effet difficilement réponse.

Pourtant, maintenant que le poisson est ferré, je ne peux me permettre de le rejeter dans l'étang par paresse.

Au bout d'une trentaine de secondes, il finit par taper dans la fenêtre de discussion :

[C'est joliment dit. Comment en êtes-vous venu à penser de la sorte ? Ce n'est en général pas le genre de discours qu'entendent les nobles au cours de leur éducation.]

Je continue à l'interroger, sans trop abattre mes cartes. Espérons qu'il continue à se livrer...

0

RP posté le

Celui qui devrait se trouver entre Yangambi et Kisangani , est très bien desservi par son opérateur des FSCT(Free States of Congo Télécom ). Mais Virgile sait que son correspondant n'est pas en Afrique et qui plus est n'est pas Patrick Lafont. Mais ça il doit faire l'exercice de l'ignorer et de jouer au naïf. Il pianote à nouveau sur les touches de son clavier et pond un message .

[C'est pas parce que je suis né dans un milieu aisé, que je ne dois pas faire fonctionner mon esprit. la consanguinité perpétuelle a fait de la noblesse ce qu'elle est et ce qu'elle veut demeurer. Des demeurés pour la plus part , voire des fillettes prêtes à tomber en pâmoison à la seule vue du roi. Comme est le temps dans les Etats Libres du Congo?]

Il joue un rôle , bien que ce qui est dit n'est pas bien loin de ce qu'il pense , mais il doit pertinemment savoir qui est derrière l'autre clavier. Si les caméras de contrôle du lieu de point de chute de l'IP que Virgile use se déclenchent , il saura que c'est les forces de répression royale qui tentent de le piéger. Si rien ne se passe c'est que l'autre a un but tout autre , ce qui va faire porter un intérêt particulier à cette entité numérique , pour l'heure.

0

RP posté le

La réponse de Virgile ne se fait pas attendre, et elle est plus virulente que ce que Thomas imaginait :

[C'est pas parce que je suis né dans un milieu aisé, que je ne dois pas faire fonctionner mon esprit. la consanguinité perpétuelle a fait de la noblesse ce qu'elle est et ce qu'elle veut demeurer. Des demeurés pour la plus part , voire des fillettes prêtes à tomber en pâmoison à la seule vue du roi.]

Eh bien, peu de gens oseraient s'exprimer aussi ouvertement sur Réseau Royal, même en privé...

Thomas sourit. Il a bien fait de contacter Virgile : il lui semble mûr pour rejoindre un mouvement de contestation, s'il joue habilement ses cartes. Même la question suivante du marquis ne le déstabilise pas :

[Comment est le temps dans les Etats Libres du Congo ?]

Thomas se doute bien que ce n'est pas une question naïve : Virgile doit avoir compris que ce n'est pas à Patrick Lafont qu'il parle.

C'est plutôt bon signe : il est intelligent... et prudent.

Et cela ne nuit pas à Thomas, puisque le marquis ne peut avoir aucune idée de qui lui parle en réalité. Confirmant ses suspicions, il lui répond donc :

[Internet vous renseignera sans doute mieux que moi à ce sujet...]

Puis, abattant ses cartes, il embraye :

[Je partage vos convictions. Je pense que ce pays ne récompense pas assez le mérite, et que notre système politique est sclérosé. Il est de notre responsabilité de guérir la France, en attaquant le mal à sa tête.]

Cette fois, ça y est, Thomas a écrit des propos qui pourraient lui valoir des ennuis avec la justice. Mais il se sent relativement en confiance : c'est Virgile qui a fait le premier pas dans cette direction, et il est à peu près certain désormais qu'il ne le dénoncera pas à la police.

Dans le pire des cas, grâce à Marc Sallemont, j'ai toujours les moyens de supprimer cette conversation. Et c'est ce que je ferai quoi qu'il arrive lorsque nous en aurons terminé.

0

RP posté le

Sur l'écran bleu de son ordinateur , la réponse ne se fait pas attendre , scindé en deux éléments distincts, une réponse qui apporte une confirmation d'un fait pensé et supposé et la seconde vient s'inscrire dans un avis politique qui ferait blêmir la mère supérieure des Ursulines.

Virgile est attentif à ce qui se déroule sous l'autre écran , aucune alerte , aucun mouvement et le débarquement de force armée se déroulant dans une série policière à la mode. Ce néant , lui fait prendre conscience que celui qui le contact est une entité informatique et informative. Il ne peut y avoir derrière qu'une personne ayant , soit un esprit suicidaire d'un fanfaron de pacotille , soit il ou elle est en possession d'une fenêtre sécuritaire dans le réseau royal. Sallemont ? Non il est dans un cachot d'une prison hautement sécurisée ou mort. Enfin quoiqu'il en soit , il vaut mieux freiner l'exposition d'un avis trop tranché sur ce réseau, car il n'est pas un garant des libertés , loin de là.

[Voilà un avis qui va vous porter préjudice , cher Patrick, si il est agrafé à un programme de recherche de mots. Connaissez-vous le XS342?]

Virgile vient d'envoyer un appât et veut savoir le niveau de connaissance de son interlocuteur. Si il est capable deviner à quoi se rapporte ce code et surtout où il conduit. Pour un néophyte ou un agent de la sécurité du réseau ces lettres et ses chiffres se rapportent un modèle de motocyclette.

0

RP posté le

La réponse de Virgile ne se fait pas attendre :

[Voilà un avis qui va vous porter préjudice, cher Patrick, si il est agrafé à un programme de recherche de mots. Connaissez-vous le XS342?]

Un autre que Thomas pourrait s'angoisser à la lecture de cette phrase ; mais il sait être en relative sécurité grâce aux accès spéciaux que lui a laissés Marc Sallemont.

Et puis, même dans le cas où ce n'était pas suffisant, Virgile est bien naïf d'imaginer que ses propres propos ne lui vaudraient pas de problèmes.

Il laisse donc couler la remarque : il suppose que son interlocuteur a été saisi par un soupçon d'angoisse, mais cela ne lui semble pas suffisamment inquiétant pour dévier le cours de la conversation. La question que lui a posée Virgile, en revanche, l'interpelle davantage : il a l'impression que le marquis cherche à le tester... et force lui est d'avouer qu'il va être mis en échec.

Je n'ai aucune idée de ce dont il me parle...

Il réfléchit quelques instants. Que doit-il faire ? Bluffer ? Avouer honnêtement son ignorance ? L'une comme l'autre solution présentent des risques, et peuvent mener Virgile à mettre fin brutalement à leur conversation...

Une rapide recherche Google ne le renseigne pas davantage : c'est un modèle de moto qui ressort sous ce code.

Il faut pourtant que je me décide, que je tape quelque chose...

Alors, saisi d'une impulsion subite, il décide d'exploiter les informations qu'il vient d'obtenir pour botter en touche :

[J'imagine que ce n'est pas de moto que vous parlez...]

Avec un peu de chance, cela poussera Virgile à se dévoiler davantage, et cela ne trahit pas l'ignorance de Thomas.

Pas encore. Car si la conversation reste sur ce terrain, je serai au bout du compte contraint de l'avouer.

0

RP posté le

Tarder ,elle n'est, la réponse de l'énigmatique bot humain , elle vient faire porter à référence le commun , là où il eusse été plus adéquat de faire référence au particularisme et aux limbes d'un monde des abîmes, tel le le lierre parasite sur le chêne séculaire.

Que répondre au commun de la référence, sans manquer de déférences et marquer une différence notoire et ne pas prôner dans l'âme de l'incertain , une ignorance coupable. Ceci , sans contexte pose les limites des connaissances à l'affleurement d'un récipiendaire de quelques clés sur une surface d'huile. cela est propre aux ingénieurs de ce bien pathétique réseau qui ose se donner du royal, alors qu'il n'est qu'un des nombreux réseaux sociaux qui accaparent le manant et l'humble , autant que le noble pédant , qui se croit bien plus, si ce n'est intelligent, tout du moins nanti ...Mais tout cela reste une farce et fort mal jouée.

Il n'en reste pas moins pour Virgile de résoudre le cas de son interlocuteur. Le temps pour quelques synapses de faire le lien avec d'autres et d'envoyer une décharge électrique, résultante de sa courte réflexion.

[Nul véhicule vrombissant auquel se référer , il vous faut plonger plus profond et ne pas se limiter à la surface des choses. vous me trouverez sans doute , si vous prenez le temps de chercher, le bonjour chez vous. ]

Il pose son doigt sur la touche déconnexion et retire la batterie de son portable , puis d'une démarche nonchalante s'en va faire voler , contre sa nature première , cet objet de calcul et de connexion par la baie de sa terrasse , un vol plané qui va finir par une gerbe éclaboussante dans la piscine , sise juste en bas.

3
Versipellis
Versipellis a commenté :
Hey ! J'étais en vacances sans Internet, je réponds au RP dès que possible !
Publié Thu, 02 Aug 2018 09:50:14 +0200
Invité
Invité a commenté :
Hello, ne prend pas la mouche , ma réponse n''a rien à voir avec tes vacances, c'est juste le contexte du rp , qui veut cette réponse. (j'ai commencé par "Tarder" parce que je fais référence à mon temps pour répondre. )
Publié Thu, 02 Aug 2018 20:05:18 +0200
Versipellis
Versipellis a commenté :
Ah non non je ne prenais pas la mouche, j'ai mis ce message à tous ceux qui j'étais en RP pour prévenir !
Publié Fri, 03 Aug 2018 22:02:42 +0200

RP posté le

Au message évasif de Thomas, c'est un long retour de Virgile qui fait réponse. Le jeune homme esquisse un sourire, persuadé qu'il a réussi à convaincre son interlocuteur de se livrer. Mais il déchante vite en prenant connaissance du contenu des deux phrases qui viennent de s'afficher sur son écran :

[Nul véhicule vrombissant auquel se référer, il vous faut plonger plus profond et ne pas se limiter à la surface des choses. Vous me trouverez sans doute , si vous prenez le temps de chercher, le bonjour chez vous.]

Elles semblent indiquer clairement que Virgile ne souhaite pas poursuivre la conversation ; d'ailleurs, l'icône de connexion à côté de son prénom disparaît, indiquant qu'il a fermé Réseau Royal.

Dommage...

Aussitôt, par mesure de précaution, Thomas utilise les pouvoirs que Marc Sallemont lui a légués sur le site pour faire disparaître toute trace de l'échange qui vient d'avoir lieu. Cependant, au moment d'effacer le dernier message, trois mots lui sautent aux yeux.

Plonger plus profond...

Et il comprend soudain qu'il y avait un sens caché derrière les paroles de Virgile. Qu'il faisait référence au deep web, à cette couche d'Internet si fantasmée et bien moins soumise à la main du pouvoir. Sans doute le marquis souhaitait-il ainsi inviter Thomas à poursuivre la discussion dans ces eaux.

Le problème, c'est que je ne peux pas l'y rejoindre. Je ne saurais pas y nager. Je ne suis pas un spécialiste de l'informatique, juste un mec un peu malin et convaincant qui a su se rapprocher de la bonne personne au bon moment.

Il hausse les épaules après avoir évalué les avantages et les inconvénients pendant une seconde à peine.

Virgile avait un profil intéressant, mais il n'est pas irremplaçable. Il me sera plus profitable de contacter dix autres personnes que de perdre du temps à tenter de retrouver sa trace. S'il est perméable aux idées de révolution, elles finiront par le rattraper.

Et il abandonne le profil de Patrick Lafont après s'être assuré d'avoir effacé toute trace de son passage, pour reprendre sa pêche en des eaux plus faciles d'accès.

3
Versipellis
Versipellis a commenté :
Pour moi le RP est terminé, si tu es OK je l'archive !
Publié Fri, 03 Aug 2018 22:15:09 +0200
Invité
Invité a commenté :
C'est ok pour moi.
Publié Sat, 04 Aug 2018 13:36:25 +0200
Versipellis
Versipellis a commenté :
C'est fait ! Bon du coup au vu de la conclusion ça va être un peu chaud pour que nos personnages se recroisent dans l'immédiat, il va falloir faire jouer les coïncidences si tu veux approfondir le lien.
Publié Sat, 04 Aug 2018 15:19:21 +0200
Créer une scène libre
*/ ?>